Méridien TaiYang

TAI YANG signifie le yang à son apogée, en pleine force...

Dans le corps, il correspond à un méridien unitaire ou axe qui enserre le rachis et la tête. Il s'étend largement en surface, sur la tête et dans le dos... les parties les plus yang du corps.

Cet axe entoure le Système Nerveux central. Par la colonne et les muscles postérieurs, il soutient notre verticalité d'homme conscient, debout entre Ciel et Terre.
Cet axe véhicule, avec le DuMai, la force de l'énergie défensive, alimente le cerveau et la colonne, stimule les fonctions viscérales et psychiques.
La défense, l'activité fonctionnelle et l'activité psychique constituent les principaux aspects yang de l'organisme...
Sa localisation et ses fonctions expliquent l'association à TaiYang

Notions complémentaires
Mise en garde: Certains concepts associés aux grands axes énergétiques sont un peu ardus à assimiler en première session de formation. Il faut cependant en mentionner quelques uns avec l'espoir d'y revenir plus tard quand les notions cosmologiques et médicales chinoises vous sembleront plus familières, en particulier les relations entre le Yin et Yang, les énergies climatiques, le Qi et le Sang.

Ces concepts concernent l'ordre dans lequel on mentionne la distribution des méridiens et les qualités que l'on attribue à chacun; cet ordre est utilisé pour le diagnostic et le traitement puisqu'il indique comment le corps s'organise pour se défendre et comment l'énergie perverse évolue dans les différents territoires qu'elle rencontre.
Zhang Zhong Jing, illustre médecin et auteur du traité des maladies fébriles (Shang Han Lun) a mené à maturité l'utilisation de cette théorie à des fins thérapeutiques.


TaiYang est le méridien yang, le plus puissant.
  • Son énergie est intimement lié à celle du DuMai (mer des Yang) que le méridien enserre de part et d'autre. Cette énergie représente la puissance stimulante du Yang qui se répand de l'arrière (rachis) vers l'avant et le reste du corps.
  • Il sert de première couche de protection contre l'externe. C'est à partir de TaiYang que s'initie la distribution du WeiQi, énergie défensive dans les méridiens yang.
  • Dans le Biao, le Taiyang est qualifié de méridien d'ouverture parce que ses caractéristiques dynamiques lui permettent de s'ouvrir vers l'extérieur pour favoriser notre protection et notre adaptation à l'environnement.
  • Les taoïstes le comparent à la serrure d'une porte
  • TaiYang est le méridien où se trouvent les points shu du dos. Ces points permettent d'avoir une action directe sur l'activité fonctionnelle des viscères et même de stimuler l'activité des entités psychoviscérales.

TaiYang maintient le rachis et la tête.
Quand l'énergie perverse l'attaque, on observe des signes de congestion de la tête et du haut du dos : maux de tête, nez bouché, courbatures. C'est un bon méridien pour libérer la surface.

TaiYang contient plus de sang que d'énergie : on peut y pratiquer des saignées et y défaire la congestion du sang.

TaiYang associe dans une même méridien unitaire les systèmes méridiens de deux entrailles: ShouTaiYang, Intestin grêle, Zu TaiYang, Vessie.
Ces deux entrailles jouent un rôle important dans la transformation, la récupération et l'élimination des liquides. Les liquides sont indipensables à la régulation de la température corporelle. Éliminés sous forme de sueur ils permettent de rafraichir l'organisme. À l'inverse, éliminés sous forme d'urines, ils participent à la lutte contre le froid.
La production de chaleur est un autre phénomène important dans la protection de l'organisme. Cette chaleur provient du Feu Ministre (Feu de MingMen) qui, par l'énergie première qui sort entre les reins, le Yuanqi, permet d'autres transformations dans les entrailles et la production de chaleur, Yangqi. Le Yangqi se répand à partir des merveilleux vaisseaux surtout le DuMai et par les méridiens yang en commençant par TaiYang.
L'Intestin grêle, viscère associé au mouvement FEU, est le lieu le plus chaud de l'organisme car c'est là que les transformations des aliments sont les plus intenses.
La Vessie, viscère associé au mouvement EAU, est simplement une citerne qui permet l'accumulation de liquides.
La véritable gestion de la thermorégulation provient de la gouverne des organes Xin et Shen
Xin
, le coeur (organe couplé à l'Intestin grêle), agit surtout par la circulation du sang
Shèn, les reins (organe couplé à la Vessie), agissent par le contrôle des liquides, la gestion de MingMen et des merveilleux vaisseaux (C'est un concept complexe qui correspond, en partie, au rôle régulateur du système hormonal ).
La puissance du TaiYang provient des organes Coeur et Reins. Ces deux organes utilisent le couplage Biao/Li pour prolonger leurs fonctions vers les territoires yang.

Le Coeur et les Reins forment l'axe ShaoYin

TaiYang et ShaoYin se complètent et s'équilibrent dans la thermorégulation du corps grâce à l'action coordonnée de leurs viscères.

 


Le TaiYang possède deux points d'ouverture des merveilleux vaisseaux
Houxi, 3IG, sur le ShouTaiYang, au niveau de la main, ouvre le DuMai
ShenMen
, 62V sur le ZuTaiyang, près de la malléole externe, ouvre le YangQiaoMai, considéré comme un méridien distinct supplémentaire du ZuTaiYang

source:http://pmanny.ep.profweb.qc.ca/014/meridiens/taiyang.html